07/10/2009

Ninive, une ville meurtrière

“ Celui qui dès le commencement révèle la conclusion, et dès les temps anciens les choses qui n’ont pas été faites. ” — ISAÏE 46:10.

Ninive était une ville d’Assyrie fondée par Nimrod, “ un puissant chasseur en opposition avec Jéhovah ”. Avec Rehoboth-Ir, Kalah et Résèn, elle formait “ la grande ville ”. (Gn 10:9, 11, 12 ; Mi 5:6.) Beaucoup plus tard, elle devint la capitale de l’Empire assyrien. En tant que telle, Ninive fut une “ ville meurtrière ” (Na 3:1), car les Assyriens menèrent de nombreuses guerres de conquête, et ils tuaient par des méthodes brutales les guerriers qu’ils capturaient se livrant souvent à des tortures sadiques dont ils se vantaient cyniquement et qu’ils décrivaient minutieusement dans leurs annales. Cette cruauté notoire leur donnait sans aucun doute un avantage militaire, car elle terrorisait les peuples qui se trouvaient sur leur route et faisait souvent fondre toute résistance. Ces campagnes militaires contribuèrent aussi sans aucun doute grandement à la richesse de la ville (Na 2:9).

 - next picture

Ninivites en guerre- Stèle aux murailles de son palais -  British Museum - Londres )

La chasse au lion était un sport des rois d’Assyrie ; Ninive elle-même était qualifiée de “ repaire des lions ”. (Na 2:11.)

(Téglath-Phalasar III - Stèle aux murailles de son palais -  British Museum - Londres)

Jonas (au IXe siècle avant notre ère), prophète d’YHVH, annonça que le malheur était imminent pour Ninive en raison de la méchanceté de ses habitants. Cependant, Dieu épargna la ville, car ses habitants, y compris le roi, se repentirent (Jon 1:1, 2 ; 3:2, 5-10). Mais, quelques années après le meurtre du roi d’Assyrie Sennakérib à Ninive, les Ninivites rechutèrent et retombèrent dans leurs voies mauvaises et recommencèrent à opprimer les serviteurs de Dieu.

 

(2 Rois 17:1-6) Dans la douzième année d’Ahaz le roi de Juda, Hoshéa le fils d’Éla devint roi sur Israël, à Samarie, pour neuf ans. 2 Il faisait ce qui est mauvais aux yeux de Jéhovah, non toutefois comme les rois d’Israël qui avaient paru avant lui. 3 Contre lui monta Salmanasar le roi d’Assyrie, et Hoshéa devint son serviteur et se mit à lui payer tribut. 4 Mais le roi d’Assyrie découvrit finalement chez Hoshéa une conspiration, en ce que celui-ci avait envoyé des messagers à So le roi d’Égypte et qu’il ne faisait pas monter le tribut vers le roi d’Assyrie, comme les années précédentes. Aussi le roi d’Assyrie l’enferma et le tint lié dans la maison de détention. 5 Puis le roi d’Assyrie monta contre tout le pays et monta à Samarie et l’assiégea pendant trois ans. 6 Dans la neuvième année d’Hoshéa, le roi d’Assyrie s’empara de Samarie puis il conduisit Israël en exil en Assyrie ; il les fit habiter dans Halah et dans Habor près du fleuve Gozân et dans les villes des Mèdes.

 

(1 Chroniques 5:6 et 26) 6 Bééra son fils, que Tilgath-Pilnéser le roi d’Assyrie emmena en exil ; il était chef des Rubénites.  26 Alors le Dieu d’Israël excita l’esprit de Poul le roi d’Assyrie, oui l’esprit de Tilgath-Pilnéser le roi d’Assyrie, de sorte qu’il les emmena en exil — ceux des Rubénites, des Gadites et de la demi-tribu de Manassé — et les amena à Halah et Habor et Hara et au fleuve Gozân ; [ils y sont] jusqu’à ce jour.

 

Mais cette fois ci la Parole prophétique de Dieu s’est manifestée contre Ninive. Nahum et Stéphanie se mirent alors à prédire la destruction de cette ville méchante.

 

(Nahum 2:9-10) Pillez l’argent, pillez l’or, car il n’y a pas de limite [aux choses] disposées selon un ordre. Il y a une énorme quantité de toutes sortes d’objets désirables. 10 Vide et vacuité, et [ville] réduite en solitude ! Et le cœur se fond, et [les] genoux chancellent, et de violentes douleurs sont dans toutes les hanches ; quant aux visages d’eux tous, ils se sont empourprés [sous l’effet de l’agitation].

 

(Nahum 3:1) Malheur à la ville meurtrière ! Elle est toute pleine de tromperie [et] de vol. La proie ne s’éloigne pas !

 

(Tsephania 2:13-14) “ Et il tendra sa main vers le nord, et il détruira l’Assyrie. Il fera de Ninive une solitude désolée, une région aride comme le désert. 14 Au milieu d’elle s’étendront des troupeaux, tous les animaux sauvages d’une nation. Aussi bien le pélican que le porc-épic passeront la nuit parmi ses chapiteaux. Sans cesse une voix chantera à la fenêtre. Il y aura la dévastation sur le seuil ; car vraiment il dénudera les boiseries.

Était-il possible que de tels événements se produisent? Ninive était connue comme “la grande ville”. (Jonas 1:2.)  Tellement grande pour l'époque que c'était une ville “ de trois jours de marche ”. (Jon 3:3.) Sa population comptait plus de 120 000 hommes (Jon 4:11). D’après Diodore, un historien de l’Antiquité, ses murailles hautes de 30 mètres étaient si larges que trois chars pouvaient rouler de front sur leur sommet. Au temps du prophète Jonas (au IXe siècle avant notre ère), la cité était habitée par plus de 120 000 hommes (Jonas 4:11). Tout cela allait-il vraiment devenir une “solitude désolée”?

En 632 avant notre ère, au moins 16 ans après que Sophonie eut rédigé sa prophétie, les Babyloniens et les Mèdes mirent le siège devant Ninive, les armées coalisées de Nabopolassar le roi de Babylone et de Cyaxare le Mède mirent le siège devant Ninive et s’en emparèrent. La ville fut sans doute incendiée, car de nombreux reliefs assyriens sont endommagés ou tachés par le feu et la fumée.

Si l’on en croit Diodore (liv. II, chap. XIX), “il y eut des pluies si abondantes, que l’Euphrate se débordant, inonda une partie de la Ville, et renversa vingt stades de murailles”. Ninive était prise. “Des prisonniers [ou le butin] de la ville, qu’on ne pouvait compter, ils emmenèrent. La ville ils la changèrent en amas de ruines et en tas de débris”, lit-on dans une chronique babylonienne (Textes de la Bible et de l’ancien Orient, par Frank Michaeli, p. 72). On a même perdu toute trace de Ninive pendant des siècles. Sa chute constituait certainement une ‘bonne nouvelle’ pour les serviteurs de Dieu. Aujourd’hui, celui qui visite les ruines de Ninive, en Irak, verra peut-être des moutons paître sur les monticules qui marquent son emplacement, conformément à la prédiction. C’est encore là une preuve que la Parole de YHVH est sûre.

ainsi sera ma parole qui sort de ma bouche. Elle ne reviendra pas vers moi sans résultat, mais elle ne manquera pas d’exécuter ce en quoi j’ai pris plaisir et, à coup sûr, elle aura du succès dans ce pour quoi je l’ai envoyée. ISAÏE 55:11.

Commentaires

Il est exceptionnelle votre blogue, rapide, pratique, nous l'aime bien, est ce que la fabrication d'un tel blogging est gratuite ?

Écrit par : pronostic france honduras | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.