05/10/2009

La chute de Babylone et le repatriement des Juifs

“ Celui qui dès le commencement révèle la conclusion, et dès les temps anciens les choses qui n’ont pas été faites. ” — ISAÏE 46:10.

Jérémie prophétisa à propos de la Jérusalem apostate et de la Babylone de Neboukadnestar

(Jérémie 25:11-12) Oui, je détruirai chez eux le son de l’allégresse et le son de la joie, la voix de l’époux et la voix de l’épouse, le bruit du moulin à bras et la lumière de la lampe. 11  ” Oui, tout ce pays deviendra un lieu dévasté, un objet de stupéfaction, et ces nations devront servir le roi de Babylone soixante-dix ans. ” ’ 12 “ ‘ Et il arrivera à coup sûr, lorsque soixante-dix ans se seront accomplis, que je m’en prendraicontre le roi de Babylone et contre cette nation ’, c’est là ce que déclare Jéhovah — ‘ à leur faute — oui contre le pays des Chaldéens dont je ferai bel et bien des solitudes désolées pour des temps indéfinis.

 

(tablette cunéiforme de 597 indicant la prise de Jérusalem par les Babyloniens (British Museum) )

Jérusalem fut assiégée une dernière fois la 9e année de Tsidqiya (609 av. n. è.) et capitula dans sa 11e année (607 av. n. è.), ce qui correspondait à la 19e année du règne effectif de Neboukadnetsar (comptée à partir de son accession au trône en 625 av. n. è.) (2R 25:1-8). Le 5e mois de cette année-là (celui d’Ab, qui correspond à juillet-août), la ville fut incendiée, les murailles démolies et la majorité du peuple emmenée en exil. Toutefois, “ des petites gens du pays ” furent autorisés à y demeurer, ce qu’ils firent jusqu’à l’assassinat de Guedalia, délégué de Neboukadnetsar, après quoi ils s’enfuirent en Égypte, finissant par laisser Juda complètement désolé (2R 25:9-12, 22-26). C’était au septième mois, Éthanim (ou Tishri, qui correspond à septembre-octobre). Le compte des 70 années de désolation a donc commencé vers le 1er octobre 607 av. n. è. et s’est terminé en 537 av. n. è. Au septième mois de cette année-là, les premiers rapatriés juifs étaient de retour en Juda, 70 ans après le début de la désolation complète du pays. — 2Ch 36:21-23 ; Ezr 3:1.

 

Les prophéties bibliques relatives à la conquête de Babylone par Cyrus 

Par l’intermédiaire d’Isaïe, YHVH parle à Cyrus comme s’il était vivant, alors qu’à l’époque ce dernier n’est pas encore né (Romains 4:17). Étant Celui “ qui dès le commencement révèle la conclusion, et dès les temps anciens les choses qui n’ont pas été faites ”, le Dieu Tout-Puissant avait influencé les affaires humaines de manière à réaliser complètement son conseil. Cyrus se prépara alors à affronter la puissante Babylone. Et à partir de ce moment, il joua un rôle dans l’accomplissement des prophéties bibliques. En effet, presque deux siècles plus tôt, YHVH avait dit nommément par l’intermédiaire du prophète Isaïe que Cyrus serait le souverain qui renverserait Babylone et libérerait les Juifs de l’esclavage. C’est en vertu de cette prédiction que les Écritures appellent Cyrus l’“ oint ” d’YHVH. Les prophéties bibliques relatives à la conquête de Babylone par Cyrus annonçaient que ses fleuves seraient desséchés, que ses portes seraient laissées ouvertes, que la ville serait envahie brusquement et que les soldats de Babylone ne résisteraient pas (Is 44:26-28 ; 45:1, 2 ; Jr 50:35-38 ; 51:30-32).

(Isaïe 44:24-45:7) Voici ce qu’a dit Jéhovah, ton Racheteur et Celui qui t’a formé dès le ventre : “ Moi, Jéhovah, je fais tout, j’étends les cieux moi seul, j’étale la terre. Qui était avec moi ? 25 [Je] fais échouer les signes des vains parleurs, et [je suis] Celui qui fait que les devins agissent follement ; Celui qui fait revenir les sages en arrière, et Celui qui change leur connaissance en sottise ; 26 Celui qui réalise la parole de son serviteur, et Celui qui accomplit complètement le conseil de ses messagers ; Celui qui dit de Jérusalem : ‘ Elle sera habitée ’, et des villes de Juda : ‘ Elles seront rebâties ; et ses lieux désolés, je les relèverai ’ ; 27 Celui qui dit à l’abîme d’eau : ‘ Évapore-toi ; et tous tes fleuves, je les dessécherai ’ ; 28 Celui qui dit de Cyrus : ‘ Il est mon berger, et tout ce en quoi je prends plaisir, il l’accomplira complètement ’ ; oui, quand [je] dis de Jérusalem : ‘ Elle sera rebâtie ’, et du temple : ‘ Tes fondations seront posées. ’ ” 45 Voici ce qu’a dit Jéhovah à son oint, à Cyrus, dont j’ai saisi la droite, pour soumettre devant lui des nations, afin que je détache la ceinture sur les hanches des rois ; pour ouvrir devant lui les portes à deux battants, de sorte que les portes ne seront pas fermées : 2 “ Moi-même, devant toi je marcherai, et les élévations de terrain, je les redresserai. Les portes de cuivre, je les briserai, et les barres de fer, je les abattrai.

(Jérémie 50:35-38) “ Il y a une épée contre les Chaldéens ”, c’est là ce que déclare Jéhovah, “ et contre les habitants de Babylone, contre ses princes et contre ses sages. 36 Il y a une épée contre les vains parleurs ; oui, ils agiront sottement. Il y a une épée contre ses hommes forts ; oui, ils seront saisis de terreur. 37 Il y a une épée contre leurs chevaux, contre leurs chars et contre tout le peuple mêlé qui est au milieu d’elle ; oui, ils deviendront des femmes. Il y a une épée contre ses trésors ; ils seront bel et bien pillés. 38 Il y a la dévastation sur ses eaux ; elles seront bel et bien desséchées. Car c’est un pays d’images taillées, et à cause de [leurs] visions effrayantes ils continuent à se comporter comme des fous.

(Jérémie 51:30-32) “ Les hommes forts de Babylone ont cessé de combattre. Ils sont restés dans les lieux forts. Leur force s’est tarie. Ils sont devenus des femmes. On a incendié ses habitations. On a brisé ses barres. 31 “ Un coureur court à la rencontre d’un autre coureur, un informateur à la rencontre d’un autre informateur, pour annoncer au roi de Babylone que sa ville a été prise à tous les bouts, 32 que les gués ont été saisis, qu’on a brûlé par le feu les bateaux en papyrus et que les hommes de guerre se sont troublés. ”

Lorsque Cyrus monta contre Babylone en 539 avant notre ère, il se retrouva devant une tâche titanesque. La ville était entourée de murailles énormes ainsi que d’un fossé large et profond formé par l’Euphrate ; elle paraissait imprenable. Le long de l’Euphrate, qui traversait la ville, s’élevait une muraille aussi haute qu’une montagne percée d’imposantes portes de cuivre.

 

Plus d’un siècle auparavant, YHVH avait prédit “ la dévastation sur ses eaux ” et avait précisé qu’‘ elles seraient bel et bien desséchées ’.

(Jérémie 50:38) Il y a la dévastation sur ses eaux ; elles seront bel et bien desséchées. Car c’est un pays d’images taillées, et à cause de [leurs] visions effrayantes ils continuent à se comporter comme des fous.

Conformément à cette prophétie, Cyrus dévia les eaux de l’Euphrate à quelques kilomètres au nord de Babylone. Son armée descendit ensuite en pataugeant dans le lit du fleuve en direction de leur objectif : la puissante Babylone. Cette même nuit “ les troupes de Cyrus entrèrent sans combat à Babylone ”. Comment cela fut-il possible ?

Pour les habitants de la ville ce jour là était ‘ un jour de fête ; ils dansent pendant ce temps et se livrent aux plaisirs alors que les colossales portes de cuivre à deux battants de la muraille sont imprudemment laissées ouvertes (comme cela d’ailleurs avait été prophétisé). Ils longent les murs d’enceintes et entrent par “ les poternes menant au fleuve ”, les portes laissées imprudemment ouvertes. Comme “ un oiseau de proie ” qui fond sur sa victime, le dirigeant Cyrus avec ses troupes, prit Babylone en une seule nuit ! Cyrus prend rapidement en mains les affaires du pays et, quelques mois plus tard, un décret libère les captifs israélites. Des milliers d’exilés prennent le chemin du retour pour restaurer le culte de Jéhovah à Jérusalem. — 2 Chroniques 36:22, 23 ; Ezra 1:1-4.

babylon_04.jpg image by Fixiwee

 

La chute soudaine de Babylone devant Cyrus est confirmée avec les mêmes détails par de nombreux historiens tels que le grec Hérodote (Ve siècle av. n. è.)  et Xénophon (vers 431–vers 352 av. n. è.), ainsi que par des tablettes cunéiformes retrouvées par les archéologues tels que le Cylindre de Cyrus.

Ces événements survenus en 539-537 avant notre ère sont historiquement avérés. Le plus remarquable, c’est qu’ils étaient connus quelque 200 ans à l’avance, puisque YHVH les avait fait décrire par le prophète Isaïe (Isaïe 44:24–45:7). Sous inspiration, il lui avait révélé non seulement les circonstances dans lesquelles Babylone tomberait, mais également le nom de son conquérant, Cyrus.

La Bible montre que lorsqu’il émit la proclamation qui autorisait les Juifs exilés à retourner à Jérusalem et à y reconstruire le temple, Cyrus fit cet aveu : “ Tous les royaumes de la terre, YHVH le Dieu des cieux me les a donnés, et lui-même m’a chargé de lui bâtir une maison à Jérusalem, qui est en Juda. ” (Ezr 1:1, 2). Évidemment, cela ne signifie pas que Cyrus se convertit à la religion des Juifs, mais simplement qu’il connaissait les faits bibliques relatifs à sa victoire.

Le Cylindre de Cyrus

Quelque temps après avoir commencé à régner comme monarque de la Puissance mondiale perse, Cyrus fit consigner sur un cylindre d’argile sa prise de Babylone en 539 av. n. è. Ce remarquable document est également conservé au British Museum. Voici la traduction d’un extrait : “ Moi, Kurash (Cyrus), roi de l’univers, grand roi, roi fort, roi de Babylone, roi du pays de Sumer et d’Akkad, roi des quatre contrées (du monde), [...] [Dans certaines] localités saintes [énumérées auparavant] [au-de]là du Tigre dont le siège était fondé depuis toujours, je ramenai à leur place les dieux qui y avaient habité et je (les) fis résider en une demeure perpétuelle ; je rassemblai tous leurs gens et je les ramenai à leurs localités. 


Du fait de l’interdiction de l’esclavage, tous les palais des rois perses ont été construits par des ouvriers libres à une époque où les esclaves réalisaient généralement les grands travaux. De même, l’armée perse est une armée de conscription et de mercenaires. La même année, Cyrus promulgue un décret qui autorise le retour des juifs à la terre promise ; tout en les aidant matériellement et financièrement. Les livres bibliques des Chroniques et d’Esdras mentionnent toutes ces réformes de Cyrus. La Bible montre que lorsqu’il émit la proclamation qui autorisait les Juifs exilés à retourner à Jérusalem et à y reconstruire le temple, Cyrus fit cet aveu : “ Tous les royaumes de la terre, YHVH le Dieu des cieux me les a donnés, et lui-même m’a chargé de lui bâtir une maison à Jérusalem, qui est en Juda. ” (Ezr 1:1, 2). Évidemment, cela ne signifie pas que Cyrus se convertit à la religion des Juifs, mais simplement qu’il connaissait les faits bibliques relatifs à sa victoire.


ainsi sera ma parole qui sort de ma bouche. Elle ne reviendra pas vers moi sans résultat, mais elle ne manquera pas d’exécuter ce en quoi j’ai pris plaisir et, à coup sûr, elle aura du succès dans ce pour quoi je l’ai envoyée. ISAÏE 55:11.

Commentaires

Merci pour vos explications claires et precises. Que Jehovah vous benissent.

Écrit par : Michaux Olenga | 29/06/2013

Les commentaires sont fermés.